Avec l’armée française qui traque les djihadistes dans le désert malien

France 24Jérôme PIGNÉ, chercheur associé à l’Institut Thomas More

Médias | 13 avril 2016

Deux soldats français sont décédés mercredi 13 avril des suites de leurs blessures, après l’explosion d’une mine contre leur véhicule, mardi dans le nord du Mali. Cela porte à dix-sept le nombre de soldats français tués au Sahel depuis le début du déploiement militaire de la France (opération Serval, puis Barkhane). Si les groupes djihadistes ont été chassés de certaines zones, d’autres échappent encore au contrôle des forces maliennes et françaises.